UNIVERS - PRÉSENTATION

Chaque volume du cycle d'Omale commence par un avant-propos destiné à brosser un tableau rapide de ce monde. Le voici en guise d'intro. Il vous suffit de faire défiler la page vers le bas...
































































Qu'on imagine une sphère de matière ultra-dense, le carb, enveloppant une petite étoile calme, Héliale, de façon à former une coquille solide tout autour. Telle est Omale. La surface interne de cet artefact démesuré est parsemée de vastes cuvettes atmosphérisées, les Grand'Aires, abritant des milliers d'espèces intelligentes ou rehs (voir le Lexique).
L'humanité n'est qu'une reh parmi d'autres. Une espèce mythique disparue, les Vangk, aurait édifié cette fabuleuse configuration astronomique, à laquelle les Humains donnent le nom d'Omale, et y aurait importé les espèces de toute la galaxie. Afin qu'il y ait des échanges thermiques avec l'extérieur, deux "trous" dans la coquille d'Omale existent aux pôles, ainsi que des surfaces non atmosphérisées poreuses aux rayonnements.



























La distance de la sphère d'Omale à son soleil est de 120 millions de jals (1 jal = 1,24 km). Sa superficie habitable (zone tropicale) se monte à 65 millions de fois celle de la Terre, soit 33,15 x 1015 kilomètres carrés. Un total si vaste que ses habitants ne peuvent en apprécier la courbure sans instrument de mesure. Un quart de cette superficie serait habitable. Un Terrien pèserait 0,96 fois son poids à l'équateur, celui-ci décroissant vers les pôles. Deux planètes intérieures, les Captives, gravitent dans l'espace qui sépare Héliale de la coquille de carb : Benveniste et Acomat. Noyées dans la lumière solaire, elles ne sont pas visibles depuis la surface d'Omale. La première planète est exploitée pour ses minerais par une espèce maîtresse de l'espace hélien, les Æzirs, qui ne descendent sur Omale que par exception. Acomat, la plus proche d'Héliale, est interdite aux Æzirs par un champ magnétique dangereux pour leur organisme. D'après ces derniers, sa surface est un pavage hexagonal de composition inconnue..





La révolution d'Omale autour d'Héliale est de douze tours par jour. Mais l'alternance des jours et des nuits est assurée, à l'échelle de la Grand'Aire, par une couche gazeuse de cristaux phototropes nappant la très haute atmosphère..


























































Omale bénéficie d'une insolation clémente due à la stabilisation d'Héliale par des procédés mystérieux. Dans la Grand'Aire, il n'y a que deux saisons : la saison humide, et la saison sèche.
L'Aire humaine s'étend sur environ deux cents gaias (soit deux cents fois la surface de la Terre). Elle est entourée d'autres Aires où résident des espèces biologiquement voisines : les Chiles et les Hodgqins, avec lesquels l'humanité des Bordures commerce ou guerroie. Les Chiles occupent trois cents gaias, les Hodgqins cinquante. Au-delà de ces territoires encore peu explorés s'étendent d'immenses déserts de carb nu, dépourvus de vie. D'après les Æzirs, il existerait d'innombrables Grand'Aires disséminées sur Omale, séparées par des millions de kilomètres..
































Après un millénaire sur Omale, les peuples humains ont oublié toute existence de l'univers extérieur. Les diverses églises concourent à cette ignorance. L'Histoire officielle commence avec la Création d'Omale, qui coïncide avec l'arrivée des vaisseaux sur Omale et la colonisation des Aires.
Les cultes se sont métissés, même si l'heure n'est pas au syncrétisme. Chez les Humains, le Panslam et l'Escopalisme dominent le monde spirituel. Cependant le culte d'Héliale, où le mot " Vangk " revient sans cesse, n'a jamais pu être éradiqué. Des populations humaines en relations commerciales avec les autres espèces ont parfois adopté leurs croyances..




Les moyens de communication sont à la mesure de ce monde démesuré : l'Aire humaine est sillonnée de trains parcourant des distances phénoménales. Ces lignes ferroviaires ont pour seules concurrentes les compagnies de dirigeables (ou nefs) chiles. Des diligences dépendant des grandes compagnies assurent les trajets les plus courts.
Au Vème siècle, des peuples fondamentalistes humains, considérant les extra-humains comme des démons, ont érigé la Muraille Sainte au centre de l'Aire humaine. Le fabuleux édifice, chargé de les protéger de toute influence extérieure, les a sauvegardés, pendant plus de mille deux cents ans, des guerres territoriales opposant Humains et autres rehs ; mais il les a également coupés des apports étrangers..











En 1430 est signé le Pacte de Loplad, apportant une paix relative aux trois espèces (voir les Repères chronologiques). De grandes questions demeurent sans réponse : qui sont les Vangk ? Pourquoi et par quels moyens ont-ils fabriqué cet artefact démesuré, pour quel dessein cosmique ont-ils réuni toutes les espèces intelligentes de la galaxie ? Acomat, la lune interdite, est-elle la clé de ce secret ?.
















Le cycle d'Omale a pour but d'établir l'histoire de l'humanité sur Omale. Ce qui ne signifie pas que les héros soient forcément humains..