L'AUTEUR
BIOGRAPHIE


Laurent Genefort en 2010

Laurent Genefort
est né en 1968 à Montreuil. Depuis son plus jeune âge, il vit dans l'est parisien. D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours été passionné par les sciences et l'imaginaire.

Son premier roman, Bagne des ténèbres, paraît dans la mythique collection "Anticipation" de Fleuve Noir en 1988, ce qui fait de lui le plus jeune écrivain de la collection.
C'est dans la même veine, le space opera, qu'il publie une vingtaine de romans chez l'éditeur populaire : Le Monde blanc (1992), Elaï, Les Peaux-épaisses, Arago, qui bénéficie d'une illustration de Bilal et obtient le Grand Prix de l'Imaginaire 1995, Haute-Enclave, Les Chasseurs de sève, La Troisième lune, Le Labyrinthe de chair, De chair et de fer, L'Homme qui n'existait plus, Lyane, Le Sang des immortels, Le Continent déchiqueté, Les Opéras de l'espace, Les Croisés du vide, Dans la gueule du Dragon, Les Engloutis, Une porte sur l'éther. Sans compter un cyberpunk, RÉZO. Une dizaine de ses romans ont été réédités chez divers éditeurs (Les Chasseurs de sève chez Denoël "PdF", Les Peaux-épaisses chez Mnémos puis Critic, Mémoria chez Folio...).

Il soutient en décembre 1997 sa thèse de doctorat en littérature comparée à l'université de Nice-Sophia Antipolis : Architecture du livre-univers dans la science-fiction, à travers cinq œuvres. Thèse qui reçoit les félicitations du jury, en consacrant l'un de ses auteurs favoris : Stefan Wul.

Séance de dédicaces dans la librairie Flammarion avec Serge Lehman, Paris. (Photo Lou'dos Santos)

Le nom de Laurent Genefort apparaît également dans les grandes anthologies et les revues de science-fiction. Il a fait partie des deux auteurs français sélectionnés pour une série de nouvelles publiées dans Le Monde en 1999. Par ailleurs, un dossier lui a été consacré dans la revue Galaxies, et un autre dans Bifrost.
À son départ de Fleuve Noir, l'auteur inaugure le premier volet d'un livre-univers avec la parution d'Omale dans la prestigieuse collection ”Millénaires” chez J'ai lu. Trois romans et des nouvelles ont été publiés à ce jour. Le cycle a soulevé l'enthousiasme de la critique.
« Rarement le début d'un roman de science-fiction français n'aura été aussi conquérant, aussi époustouflant que celui d'Omale » note Jacques Baudou, du Monde.

Par la suite, Laurent Genefort publie deux space operas : La Mécanique du talion (L'Atalante) et Mémoria (le Bélial' et Folio SF) avant de se tourner vers un genre inédit pour lui, la speculative fiction, avec Points chauds (le Bélial') qui obtient le Prix du lundi et le prix Rosny aîné.

Les éditions Bragelonne lui ont donné l'occasion de poursuivre sa passion en lui confiant la direction de la collection "Les trésors de la SF" qui a vu paraître 12 titres entre 2008 et 2011. Il poursuit actuellement ce travail patrimonial chez les éditions Critic.

S'il voue l'essentiel de sa production à la science-fiction, son second domaine de prédilection est la fantasy. Deux titres sont parus dans l'éphémère collection ”Abysses” (éd. le Masque) : Le Château cannibale et Le Sablier de Sang. Cette série de romans et de nouvelles met en scène le personnage d'Alaet, dans un ton qui rappelle celui de Jack Vance. La création des éditions Degliame a été l'occasion pour l'auteur de rajeunir son héros. Huit titres ont vu le jour entre 2000 et 2004, parmi lesquels : La Citadelle des dragons, Le Démon-miroir, Le Labyrinthe sans retour et Le Sablier maléfique.
Dans un registre plus noir et guerrier, la trilogie des Hordes (2007-2010) est parue chez Bragelonne.

De 2008 à 2011, il a en outre participé à la conception du jeu From Dust (Ubisoft) d'Eric Chahi.



« Laurent Genefort appartient au quintette d'auteurs majeurs qui est à l'origine du renouveau de la science-fiction française » (Jacques Baudou, Le Monde)

« Étonnant, très étonnant Laurent Genefort ! » (Stefan Wul, auteur de la Planète sauvage et Niourk)