Search   
 AB   CD   EF   GH   IJ   KL   MN   OP   QR   ST   UV   WX   YZ
Résultat de la recherche pour le mot : humain   page 1 / 15 >>
 
Acomat

Planétoïde du système omalien. L'une des deux Captives, la plus proche d'Héliale avec une distance de 40 millions km. Sa période orbitale atteint presque 84 jours. Son diamètre est de 2745 jals, pour une superficie de 23,66 millions jals2. Sa surface visible est un pavage hexagonal de composition inconnue, de couleur rouge. Un champ magnétique d'une extrême intensité interdit son accès à tout Puissant qui tenterait de s'en approcher.
Noms humains : Acomat (vernaculaire), Auriga Minoris (savant).
Nom chile : Azkirïn
Nom hodgqin : Neqeeil


 
Aculeusite

Maladie des os commune aux Humains et aux Chiles (voir xasahmahir), dont le symptôme se traduit chez les premiers par l’exostose fulgurante de spicules sur le squelette, concrétions en forme d’épines produites par un organisme microscopique, le polype de Kayn, qui pousse en crevant la chair et l'épiderme, transformant le malade en cactus vivant. Les humains donnent des noms moins savants à l'aculeusite, telle la crèvechair.
Les zones infectées sont indiquées par des bornes de quarantaine, qui peuvent s'étendre sur des milliers de kilomètres carrés ; un serpent prêt à mordre est gravé dessus, symbole de la maladie.

 
Adorateurs d'Héliale

> Voir le document
Secte hermétique apparue au IVe siècle, qui place les Vangk au cœur de son système de croyance; les Vangk, aujourd’hui disparus, auraient fabriqué Omale et y auraient introduit les rehs, dans un dessein connu d’eux seuls ; la première assertion sur l’arrivée des rehs sur Omale sera acceptée par la plupart des savants au XIe siècle, ce qui n'empêchera pas Escopaliens et Panslamistes de continuer leurs persécutions à son encontre. Elle est restée clandestine des Âges Obscurs jusqu’au XVe siècle. Son emblème se compose de deux cercles radieux, le plus petit rayonnant vers l’intérieur, le plus grand vers l’extérieur. Chaque prière se termine par le vœu: « Et que toutes les rehs soient heureuses. »


 
AEzir

Nom hodgqin - le plus répandu - pour désigner la reh vivant dans l'espace intérieur d'Omale. De forme ovoïde lorsque leurs voiles sont repliés, la texture de leur épiderme évoque la pierre. Les Æzirs ne peuvent descendre dans les Grand'Aires où la pression de l’air et la gravité écraseraient leur fragile ossature. On les dit asexués, mais leur langage, empilant plusieurs niveaux de communication, leur civilisation et leurs coutumes demeurent largement inconnus. Ils commercent avec certaines Grand'Aires, échangeant le métal que leurs larves extraient de la planète intérieure Benveniste contre des substances organiques indispensables à leur survie. Parfois qualifiés d’"anges des Vangk".
Nom humain : Puissants.
Nom chile : Norátukï.

 
Afim

Transcription humaine du mot hodgqin hawthf'eem, qui désigne de façon générique les habitations que se font pousser les Hodgqins, à partir de la résine sécrétée par une plante aux couleurs vives du même nom. La racine-souche d'un afim porte le nom de heem. Toute agglomération hodgqine a pour base des afims spécialisés. Parmi les afims les plus courants : les hawthfs ou afims résidentiels, les tn'emees ou afims agricoles, les tethweels ou afims ateliers, et les usheeums ou afims de recyclage.
Espèce voisine : les yélims.
Voir également la Bataille des Afims.


 
Aire

> Voir le document
Territoire occupé par une reh. Il existe trois Aires connues, délimitées entre elles par les Bordures, qui suivent en général les zones de transition écologique ou écotones. Les frontières extérieures sont appelées Confins. L'ensemble de toutes les Aires, connues et inconnues, partageant une même atmosphère est dénommé Grand'Aire.

 
Aire tripartite

> Voir le document
Enclave d'un demi-gaia à la croisée des trois Aires, qui comprend le plateau du Stey. La zone humaine est enclose dans la région des Rékandes.
Nom hodgqin : Wsurma.


 
Aither

(Mot humain.) Fluide vibrant, conducteur de la lumière, censé remplir l'espace entre Héliale et l'atmosphère d'Omale. Ce fluide devait également avoir été, sous forme condensée, le liquide amniotique au sein duquel sont nés tous les univers. Cette conception a prévalu chez les Humains jusqu'au XVe siècle. A partir du XVIIe siècle, certains physiciens ont appelé ainsi le champ de Higgs.


 
Alises

Sixième Merveille d'Omale (Aire humaine).


 
Alromain (alphabet)

Alphabet utilisé par toutes les écritures humaines, y compris panslamiste, et comportant trente-deux lettres. (L'alphabet alromain à trente-cinq lettres comprend trois glyphes chiles.)

 
Amphipole

> Voir le document
Cité des Bordures et de l’Aire tripartite, conçue pour que les trois rehs (Humains, Chiles et Hodgqins) puissent cohabiter sans se mélanger. Une amphipole a la forme d’un demi-disque divisé en trois quartiers égaux. Par convention, les Hodgqins occupent le quartier central ou « tampon ». Les rencontres ont lieu à la base du demi-disque, dans l’« agora » (voir schéma). On suppose que les amphipoles sont apparues dès le IIIe siècle.

 
Ananda

Drogue humaine, produit de l'Anandier, arbuste poussant sur les Bordures.

 
   page 1 / 15 >>