Search   
 AB   CD   EF   GH   IJ   KL   MN   OP   QR   ST   UV   WX   YZ
Résultat de la recherche pour le mot : Lac   page 1 / 4 >>
 
Adorateurs d'Héliale

> Voir le document
Secte hermétique apparue au IVe siècle, qui place les Vangk au cœur de son système de croyance; les Vangk, aujourd’hui disparus, auraient fabriqué Omale et y auraient introduit les rehs, dans un dessein connu d’eux seuls ; la première assertion sur l’arrivée des rehs sur Omale sera acceptée par la plupart des savants au XIe siècle, ce qui n'empêchera pas Escopaliens et Panslamistes de continuer leurs persécutions à son encontre. Elle est restée clandestine des Âges Obscurs jusqu’au XVe siècle. Son emblème se compose de deux cercles radieux, le plus petit rayonnant vers l’intérieur, le plus grand vers l’extérieur. Chaque prière se termine par le vœu: « Et que toutes les rehs soient heureuses. »


 
Agoncaï

Nom chile du calmar-parasol, animal marin vivant au grand large du Lac Pacifique et dont l'Aire d'origine reste indéterminée. D'une longueur maximum de quatre mètres, l'agoncaï peut sauter jusqu'à quinze mètres au-dessus des flots, et plane en déployant ses branchies écarlates comme une jupe.

 
Barrage du Clalma

Barrage géant chile édifié à la fin du VIIIe siècle sur le fleuve Clalma, dans la région du Xumaíkan. Hauteur : 400 m., longueur : 3,4 km, type : barrage à contreforts. Son lac de retenue couvre 3600 km2 et contient 50 milliards de km3 d'eau. Il a pour but le contrôle de l'irrigation et de la navigation, ainsi que l'écrêtage des crues.
Considéré comme la septième des Dix Merveilles d’Omale par les Humains, qui y voient une de leurs constructions majeures par le nombre d’esclaves humains qui ont péri pour son édification.
Nom chile : Faírledjak.

 
Calmar-parasol

Nom humain de l'agoncaï, animal marin du Lac Pacifique.


 
Captives

> Voir le document
Appellation donnée par les Humains aux deux planètes telluriques Benveniste et Acomat, en référence au fait qu'elles ont été emprisonnées dans l’espace intérieur d'Omale, lors de sa création par les Vangk. Non visibles depuis la surface d'Omale, leur existence a longtemps été niée par l'Eglise escopalienne. Elles sont à l’origine des marées de quelques centimètres observées dans les Lacs. Mais à cause de leur impact négligeable, leur existence est souvent ignorée.


 
Caramite

Plante herbacée littorale des fleuves, des lacs et des marais. (Aire humaine.)


 
Carb

Matériau inaltérable, plus résistant que le diamant, qui forme la ”coquille” d'Omale, le soubassement sur lequel s'appuie le manteau rocheux, les Lacs et la couverture végétale de la Grand'Aire. Sa composition est inconnue. D'un noir vitreux, le carb évoque du quartz. Le mot se retrouve dans de nombreuses expressions, comme « une volonté de carb ».


 
Chile

Une des rehs d'Omale, principal adversaire des Humains.

1) Morphologie :
Env. 2,40 mètres de haut ; tête camuse aux traits asymétriques, à mâchoires verticales fendant le bas du visage jusqu’au menton, langue = deux palpes aplatis, saillant de l’intérieur des joues au niveau des maxillaires inférieurs ; organes photorécepteurs ou taches oculaires ; deux jambes massives aux articulations déjetées, largement écartées par rapport au tronc divisé en segments pectoraux (antépectoral, postpectoral et contrepectoral) et abdominaux (antéabdomen et postabdomen), rattachés à deux rachis vertébraux ; épiderme marbré rouge et bleu-sang, cumulant les sens du tact et de l'odorat et parsemé de plaques ; appendice manuel à quatre palpes digitaux, l’extrémité de l’appendice formant un pouce opposable.

2) Physiologie :
La place des organes n'est pas fixe, et dépend du développement foetal. En guise de tube digestif, chapelet stomacal dont chaque poche contient un micro-organisme particulier (la mousse rouge qui croît sur les morts provient de la 1ère poche) ; sang bleu, qui se gélifie au contact de l’air. Les Chiles sont bisexués. Les mâles se reproduisent assez tard dans leur vie, l'acte se passant en deux temps (voir fayyanirïl). Après 25 semaines de grossesse, les bébés naissent par paires, mais les couples d’enfants ne sont pas homozygotes : la mère a deux poches utérines qui doivent être fécondées séparément, sinon l’enfant unique meurt d’un excès d’hormones de croissance diffusées par la mère, seul un enfant exceptionnellement vigoureux pouvant survivre à l’unicité (rochile) ; le foetus incube quatre autres mois dans une chrysalide ou gárban ; au niveau cellulaire : ADN triplex, c.a.d. à trois brins ; le stigmate qu’un mâle a procréé est la soudure interpectorale.

3) Culture :
Les Chiles sont plus individualistes que les Humains et les Hodgqins, même s'ils vivent en communauté (voir xaímehadenr). Leur langue se divise en deux groupes, le haut-chile et le bas-chile. Les Chiles ne portent pas de vêtements mais un harnais ou samuddam. Leur pratique sociale dominante est le jeu de fejij. Leur écriture est particulièrement complexe.

 
Clal (Grand’Lac)

Le plus grand Lac de l'Aire chile. Clal serait l'abréviation d'une expression chile signifiant "qui n'a qu'une rive".


 
Clalma ou fleuve Clal

Fleuve traversant toute l’Aire chile. Au terme d’un périple d’un million de kilomètres, le Clalma s’écoule dans le Lac Clal.

 
Coquevrille

Oiseau du Lac Pacifique, de même taille et occupant la même niche écologique que les mouettes.

 
Courvite

Animal des Confins, d'origine indéterminée, évoquant une musaraigne montée sur des pattes de faucheux. Se déplace en immenses nuées.


 
   page 1 / 4 >>