Search   
 AB   CD   EF   GH   IJ   KL   MN   OP   QR   ST   UV   WX   YZ
   page 1 / 2 >>
 
Aire

> Voir le document
Territoire occupé par une reh. Il existe trois Aires connues, délimitées entre elles par les Bordures, qui suivent en général les zones de transition écologique ou écotones. Les frontières extérieures sont appelées Confins. L'ensemble de toutes les Aires, connues et inconnues, partageant une même atmosphère est dénommé Grand'Aire.

 
Amphipole

> Voir le document
Cité des Bordures et de l’Aire tripartite, conçue pour que les trois rehs (Humains, Chiles et Hodgqins) puissent cohabiter sans se mélanger. Une amphipole a la forme d’un demi-disque divisé en trois quartiers égaux. Par convention, les Hodgqins occupent le quartier central ou « tampon ». Les rencontres ont lieu à la base du demi-disque, dans l’« agora » (voir schéma). On suppose que les amphipoles sont apparues dès le IIIe siècle.

 
Ananda

Drogue humaine, produit de l'Anandier, arbuste poussant sur les Bordures.

 
Autodiligence

Diligence à moteur très utilisée sur les Bordures de l'Aire humaine à partir du VIIIe siècle. Une autodiligence peut convoyer jusqu'à trente personnes et leurs bagages, et comporter une tourelle de défense contre les brigands.


 
Bordures

Zone de transition (voir Vie) autour d’une frontière entre deux Aires. C'est dans les Bordures que la mixité entre les rehs est la plus grande. Leur épaisseur n’excède pas cinq mille jals. Opposé : Confins.

 
Confins

Nom générique donné aux zones les plus éloignées des différentes Aires, opposées aux Bordures. Voir Finnord, Finouest, Finest, Finsud.

 
Fouace

(Nom humain.) Gâteau de chivre qui forme la base de l'alimentation sur les Bordures humano-chiles.

 
Galliette

Sorte de grosse poule noire à bec crochu, presque dépourvue d'ailes, dont la viande a une texture très lâche. On en élève du centre de l'Aire humaine jusqu'aux Bordures humano-hodgqines. (Coq : Galliot.)

 
Immobiles

Surnom péjoratif donné à certains habitants de l’intérieur de l’Aire humaine par ceux des Bordures. Les Immobiles s’appuient sur la croyance en l’infinité géographique du monde pour ancrer leurs populations.

 
Krem

Bourgade du centre de l'Aire humaine.
Préfixe de beaucoup de villages fortifiés des Bordures.

 
Panslam

L’une des grandes religions humaines.
Selon la doctrine enseignée dans le nu-Qurân, Dieu a créé toutes les formes de vie, mais seul l’homme est resté dans Sa grâce (alors que, selon les Escopaliens, l’homme est lui aussi exclu) : c’est là la grande force de sa théologie. Ainsi, « mieux vaut un Humain qui fait le mal qu’un Hodgqin qui fait le bien ».
Cela n’a pas empêché que le nu-Qurân a bénéficié de nombreuses traductions en bas-chile et en hodgqin, qui a facilité son expansion chez les Humains des Bordures.
La pratique cultuelle du Panslam est plus lâche que son ancêtre musulman. Seuls les orthodoxes prient cinq fois par jour et s’astreignent au jeûne du ramadhân (fixé arbitrairement au sixième mois CC) ; en revanche, la prière (çalat) collective accomplie par un imam (souvent, par défaut, un fidèle) et commencée par la première sourate (al-Fâtiha) est toujours en vigueur.

 
Saisons

Il en existe deux : la saison sèche ou sékigiale, et la saison humide ou éclosale. À la saison sèche, la durée du jour augmente d'une heure environ, mais les variations sont nombreuses. Sur les Bordures, on mentionne une courte saison intermédiaire : la saison des vents ou turbiale.

 
   page 1 / 2 >>