Search   
 AB   CD   EF   GH   IJ   KL   MN   OP   QR   ST   UV   WX   YZ
   page 1 / 2 >>
 
Qiyn

Nom de la planète ou du système solaire d'origine des Hodgqins.


 
Qm'eels

Écailles charnues qui recouvrent la peau des Hodgqins et forment leur épiderme. Leur forme et leur taille varient en fonction de l'endroit du corps (il y en a 18 sortes), mais les plus courantes sont rectangulaires et se chevauchent à la manière de tuiles. Les Hodgqins aiment à se les peindre (loasjireil).
Nom humain : squames.


 
Qr'heen

Nom hodgqin (abrégé) des cristaux phototropes.


 
Qwee'm

Faculté qu'ont les Hodgqins de fermer tous leurs sens à l'extérieur, afin d'ausculter leurs souvenirs et leurs processus mentaux. Un qwee'm peut durer de quelques secondes à plusieurs heures. Remplace le sommeil des Humains.
Nom humain : occultation.


 
Raékahïr

Pseudo-fongus vivant dans l'une des poches stomacales de l'abdomen chile. A la mort d'un Chile, le raékahïr migre aux intersegments où il bourgeonne afin de disséminer ses spores. Voir raélamkahïr.


 
Raélamkahïr

Poussière sporagineuse de raékahïrs libérées à la mort d'un Chile. On parle de raélamkahïr lorsqu'elles forment une brume rouge.


 
Ragond

Animal herbivore à fourrure et à pattes annelées, pouvant atteindre 80 cm de long, présent sur les rives de la plupart des fleuves et des lacs de l'Aire humaine.


 
Ramo (Ordre de)

Ordre paraescopalien, dont certaines idées sur l’origine de l’humanité sont comparables à celles des Adorateurs d’Héliale. Cet ordre s’est donné pour mission d’assécher les marais et de fertiliser les déserts, par des moyens naturels.

 
Ratsaï

Rongeur chile tenant du singe et du rat. Son principal prédateur est le sourdalicaï.

 
Reh

À l’origine, Forme Intelligente non-humaine. Le terme s’est mis à désigner toutes les espèces conscientes, humanité comprise.
Peut-être l’acronyme de Race Extra-Humaine ; la confusion entre race et espèce est ici éloquente. Une autre source fait état d’une racine chile, Rêhrh, que l’on retrouve dans plusieurs mots impliquant la notion d’altérité. Terme parfois utilisé par les panslamistes pour qualifier une communauté non-panslamiste.
Les ressemblances fonctionnelles entre rehs se fondent sur les conditions physico-chimiques en vigueur dans la Grand’Aire. Toutes sont soumises à la sélection naturelle ; leur chimie est fondée sur le carbone (la paire carbone-silicium dans le cas hodgqin) ; la reproduction est sexuée, ce mode offrant le meilleur brassage génétique envisageable ; l’alimentation en énergie est chimique (digestion) et implique donc un processus de nutrition ; les rehs ont des appendices de locomotion et de préhension, ainsi qu’un centre de commandement nerveux, situé près des organes sensoriels pour limiter les délais de décision.

 
Rékandes

Région de l'Aire humaine s'étendant sur un gaia et pourvue de nombreuses chaînes de montagnes. Le nord-est forme la zone humaine de l'Aire tripartite, et est célèbre pour le plateau du Selm.

 
Religions

Religions humaines : L'être humain semble un réservoir inépuisable de cultes qui se créent et évoluent sans cesse. Voir Escopalisme, Panslam, kuni. Voir aussi sectes, cosmologies.

Religion chile : Le Chill a été fixé très tôt dans l'histoire chile, bien avant l'arrivée de cette reh sur Omale. Voir aussi fejij.

Religions hodgqines : Elles ont moins de succès que les religions humaines ou le Chill, mais elles sont aussi moins virulentes. La position hodgqine vis-à-vis de la mort (voir shadlee) fait que leurs religions ne répondent pas aux questionnements à propos de l'après-vie, ce pour quoi les religions des autres rehs ont été créées. C’est pourquoi on les considère plus souvent comme des philosophies, qui se fondent sur la notion d'ethfrag. Parmi elles, on peut citer le hodgweil.


 
   page 1 / 2 >>